Applications mobile, Covid-19

Stop Covid : près de 2 millions de téléchargements pour 14 notifications

A l’occasion d’une conférence de presse en ligne donnée par Cédric O, le secrétaire d’Etat au numérique a annoncé que l’application Stop Covid avait été téléchargée 1.9 millions de fois pour une dizaine de notifications.

L’application mobile Stop Covid a fait l’objet de beaucoup de débats sur la collecte de données personnelles. Celle-ci a été lancée au début du mois de juin avec pour objectif d’éviter au mieux la contamination au coronavirus. Au 23 juin, le logiciel mis en avant par le gouvernement français n’a été téléchargé que par 1.9 millions de personnes. En fonctionnement, celle-ci n’aurait envoyé qu’une dizaine de notifications à ses possesseurs. Un chiffre tout de même bien dérisoire.

Stop Covid désinstallée par une personne sur 4

Pour rappel comment fonctionne le logiciel en question ? Il faut tout d’abord que la personne contaminée partage ses informations de santé si jamais celle-ci est porteuse du coronavirus. Le secrétaire d’Etat au Numérique partage son étonnement du peu de notifications partagées. Cela signifie dans les faits que seulement 68 personnes ont fait la démarche d’informer Stop Covid. Au total, ce ne sont que 14 personnes qui ont été informées du fait qu’elles ont croisé un potentiel porteur de la maladie.

Pendant sa conférence de presse, Cédric O a donné plus d’informations sur l’application. Comme évoqué plus haut, celle-ci a été téléchargée 1.9 millions de fois ou une activation d’au moins 1.8 millions de fois. Cela signifie que Stop Covid a été ouvert au moins une fois par les personnes l’ayant téléchargé. L’autre chiffre à retenir de cette conférence de presse ce sont les 460 000 désinstallations. Au total c’est donc 1 personne sur quatre qui a supprimé le logiciel de son smartphone, estimant qu’avec le déconfinement et les beaux-jours, le risque de contracter le coronavirus serait bien moins élevé. En bref, Stop Covid commence à ressembler de plus en plus à un fiasco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *